CAP AU PIRE

Mise en scène Jacques Osinski
AVANT-PREMIÈRE FESTIVAL 17

9 JUIN

à 20h

Les mots auxquels nous nous accrochons parce que nous devenons fous d’impuissance et désespérés de folie, les mots infectent et ignorent, effacent et détériorent, font honte, falsifient, estropient, assombrissent et enténèbrent seulement 

Thomas Bernhard, discours de réception du prix Büchner

Les mots sont des traîtres. Mais ils sont ce qui reste. Pour  » dire encore ». « Encore. Dire encore. Soit dire encore. » Le voyage d’un homme dans l’univers des mots. Cap au pire est une déclaration d’amour aux mots, même s’ils « assombrissent et enténèbrent  » comme dit Thomas Bernard. Les mots restent

Texte Samuel Beckett
Texte publié aux Éditions de Minuit
Mise en scène Jacques Osinski
Avec Denis Lavant

Coproduction Compagnie L’Aurore Boréale, les Déchargeurs / Le Pôle diffusion

Production déléguée Compagnie L’Aurore Boréale

Photo © Nathalie Sternalski


  • Vendredi 9 juin à 20h : AVANT-PREMIÈRE AVANT FESTIVAL 17
  • Tarifs spéciaux : Tarif général 13 € / Tarif adhérent 10 €
  • Abonnez-vous : 3 places 30 € / 6 places 50 €, toutes les infos ici
  • Buvette : l’association La bulle sert 1h avant et 1h après la représentation (boissons et petits grignotages de qualité, faits maison)