Terre de colère

Christos Chryssopoulos / Bertrand Cauchois

Vendredi 2 et samedi 3 FÉVRIER

à 20H le 02 et à 21H le 03
durée 1h15

J'achète ma place

Dans le cadre du Fest’Hiver

Vendredi 2 FÉVRIER à 20H

Samedi 3 FÉVRIER à 21H (ATTENTION ! Horaire changé)

Théâtre / Création
Ce texte est un coup de poing, une invitation crue à lire notre société par le prisme de la colère.

” C’est à travers son regard de photographe que Christos Chryssopoulos nous livre son texte, Terre de colère. Ce texte évoque une déambulation de l’auteur qui parcourt la ville en quête de destins à cristalliser. À force d’observer ses contemporains, il entre en eux-mêmes et nous en apporte le témoignage. Il attrape des instants de réel et poursuit avec eux son analyse de la colère. Les abords d’une gare, le bureau du proviseur, l’intérieur d’une entreprise… autant de lieux et de situations qui alimentent une étude de la colère, tantôt à travers des expériences concrètes tantôt à travers une mise en question de celles-ci. « Quand j’écris, je n’écris pas sur ce que je sais, mais sur ce que j’essaie de comprendre de quelque chose dont je prends conscience. » C.C. 

L’écriture de Christos Chryssopoulos se déploie toujours dans un environnement urbain. C’est un aspect qui lui est totalement propre en tant qu’auteur. Que ce soit dans Une lampe entre les dents ou dans La destruction du Parthénon, très souvent dans son écriture on déambule dans un univers de grande ville. La flânerie, comme il l’appelle, offre une vraie dimension poétique à ses textes. Bien qu’elle soit  bruyante, puante ou encore délabrée, la ville dont il parle est toujours sublimée. Elle compose son univers poétique ; et rend compte aussi d’un rapport très contemporain à notre réalité. Ce qui fait la force de Terre de colère, c’est aussi sa forme. C’est ce qui nous a tout de suite interpellé à sa lecture. Ce n’est pas un texte dramatique, et pourtant il y réside bien une grande théâtralité. “

De Christos Chryssopoulos
Mise en scène Bertrand Cauchois
Collaboration artistique Arnaud Churin, traduction Anne-Laure Brisac, scénographie Hannah Daugreilh, composition musicale Arnaud Edel,  lumière Stéphane Hulot

Avec Marie Dissais, Florian Guillot, Louise Kervella, Maxime Lévêque
Texte publié aux ditions La Contre Allée
Et alors ! Compagnie

Production Et alors ! Compagnie
Coproduction Théâtre de Chaoué-Port Belle Eau, Théâtre du Champ de Bataille et le Théâtre Epidaure
Et alors ! compagnie est soutenue par la Ville du Mans et le Conseil départemental de la Sarthe.
Le spectacle reçoit le soutien de Théâtre de l’Éphémère, la Scène nationale de Saint-Nazaire, la D.R.A.C. Pays de la Loire.
Partenaires Théâtre des Halles, MJC Ronceray, Mission Locale et Ligue de l’Enseignement 72 Coréalisation Et alors ! compagnie – Théâtre des Halles


Photo ©Christos Chryssopoulos

Spectacle à partir de 14 ans

Représentation scolaire :
Vendredi 2 février à 14h15
Info / réservations : 04 90 85 02 38 / rp@theatredeshalles.com