DES HOMMES

De Laurent Mauvignier

Jeudi 12 AVRIL

à 19H
durée 1h

Lectures dans le cadre de Premiers Chapitres

1960, les “ événements ” d’Algérie. Feu-de-Bois, Rabut, Février et les autres y ont été appelés et portent la même blessure.
Celle de la guerre qui continue après la guerre.
Traumatisme qu’ils ne peuvent partager.
Confrontés à l’innommable, ils ne trouveront jamais la paix Laurent Mauvignier rend la parole aux sans-voix, aux taiseux.


Par Olivier Barrère
Compagnie Il va sans dire

Photo ©Marion Bajot

Il va sans dire, que la démarche sera collective. Il va sans dire, que l’humilité nous guidera. Que l’exigence la talonnera.
Que l’esprit frondeur ne les quittera pas. Un théâtre pour susciter les oreilles aux aguets, les sourires aux éclats, les bouches bées, les mains tendues et les regard noirs.
Au cœur de notre parcours, dans le cadre de la création de nos projets ou de la transmission auprès de différentes classes option théâtre (Lycée Mistral, René Char, Fabre), la création de textes contemporains sera prépondérante. La compagnie Il va sans dire, depuis sa création, alancé trois projets :

• ” The Great Disaster ” de Patrick Kermann (projet 2016/2017),
• ” Tout doit disparaître ” de Éric Pessan (projet 2018),
• un cycle de lecture intitulé ” Premiers Chapitres “. Depuis 2015, Olivier Barrère est Compagnon de la Garance.
La Garance (scène nationale de Cavaillon, Eclats de Scènes (Bollène) et le festival des nuits de l’enclave de Valréas, ont été coproducteurs de ces projets et ont accueilli la compagnie en résidence.


Entrée libre