Regarder la bande-annonce

création 2009 – Une voix sous la cendre

De Zalmen Gradowski
Tiré de : Des voix sous la cendre
Coédition Memorial de la Shoah et Calmann-Lévy
Mise en scène, scénographie: Alain Timár

Le 5 mars 1945, lors des fouilles effectuées près du crématoire III de Birkenau, on découvrit à l’intérieur d’une gourde allemande en aluminium fermée par un bouchon en métal, un carnet de 14,5 X 9,5… et portant la signature de Zalmen Gradowski.

« J’ai écrit ce texte à l’époque où je me trouvais au Sonderkommando. On m’avait amené du camp de Kielbazyn près de Grodno. J’ai voulu le laisser, ainsi que de nombreuses autres notes, en souvenir pour le futur monde de paix afin qu’on sache ce qui s’est passé ici. Je l’ai enterré dans les cendres en pensant que c’était l’endroit le plus sûr, où l’on creuserait sûrement afin de retrouver les traces des millions d’hommes qui ont péri… Nous, les membres du Sonderkommando, voulions depuis longtemps mettre fin au terrible travail qu’on nous a forcé à faire sous peine de mort. Nous voulions faire quelque chose de grand. Les hommes du camp, une partie des Juifs, des Russes et des Polonais nous ont retenus de toutes leurs forces et obligés à reporter la date de la révolte. Mais le jour est proche. Il peut survenir aujourd’hui ou demain.
J’écris ces lignes au moment du plus grand danger et de la plus grande excitation. Puisse l’avenir prononcer son jugement sur la base de ses notes, puisse le monde y apercevoir au moins un pâle reflet du monde tragique dans lequel nous avons vécu… »
ZALMEN GRADOWSKI

Avec: François Clavier
Lumière, son, régie, conception machine: Hugues LeChevrel
Mécanique: Jean-Paul Fabre
Aide technique: Philippe Campana
Costumes: Henri Plat
Administration: Laurette Paume
Relations publiques: Sophie Redon
Chargé de développement: Philippe Salord Clavier