Orphelins

Dennis Kelly / Vincent Franchi

Jeudi 5 et vendredi 6 AVRIL

à 20H
durée 1h45

J'achète ma place

Une plongée tragique et organique au sein d’un huis-clos familial où l’éclatement d’une vérité fera vaciller les fondements de la sphère intime.

Dîner en amoureux : belle robe neuve, chandelles et « saumon – riz basmati », le fils gardé par la grand-mère. Helen et Danny semblent bien décidés à profiter de la soirée mais quand le jeune frère de Helen arrive, le rendez-vous romantique vire au drame. Liam se tient devant eux, couvert de sang. D’où vient-il ? Que s’est-il passé ? Pourquoi ? Helen et Danny cherchent à comprendre. Confrontés aux incohérences d’un récit déboussolé et mouvant, ils reconstruisent peu à peu le passé et basculent dans un monde privé de raison. Haine de l’autre, repli sur soi, déterminisme social, peur viscérale, lâchetés, désir de vengeance et pulsion de violence sont à l’oeuvre. Le trio se débat pour se sortir de ce cauchemar mais la situation oscille de moments surréalistes et cocasses en moments de déréliction absolue. On assiste impuissants à leur naufrage, personnages perdus dans une société qui ne semble plus capable d’assurer les conditions du bien « vivre ensemble ».

Le metteur en scène Vincent Franchi, au sein de sa jeune compagnie Souricière, défend un théâtre contemporain éminemment politique. Il choisit de porter à la scène les textes d’auteurs contemporains, comme Stefano Massini ou Alexandra Badea, qui pointent, sans dogmatisme, les contradictions de notre monde.
Orphelins, de l’auteur londonien à l’humour corrosif Dennis Kelly, pose en creux la question de la place de la morale dans nos choix et nos vies. Avec un travail de plateau radicalement épuré et des acteurs, engagés physiquement et émotionnellement, au plus proche du texte, Vincent Franchi nous invite à penser collectivement la complexité du monde


De Dennis Kelly
Mise en scène Vincent Franchi
Assistante mise en scène Maelle Charpin, traduction Philippe Le Moine, lumière et régie lumière Léo Grosperrin, son, régie son, vidéo et régie vidéo Guillaume Mika

Avec Marion Duquenne, Florian Haas, Marc Menahem
Texte publié aux Éditions L’Arche

Compagnie souricière
Spectacle à partir de 14 ans

Coproduction Théâtre Joliette-Minoterie – Théâtre des Halles
La compagnie souricière reçoit le soutien de la D.R.A.C. Provence-Alpes-Côte d’Azur, le département du Var, la Ville de Toulon.

La Compagnie Souricière est soutenue par Mozaïc, pôle d’accompagnement des structures artistiques.

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.


Visuel / photo ©R. Samperiz et visuel ©Patrick Aveillan

Buvette : service 1h avant et 1h après la représentation, découvrez le menu ici